La Belle et la Bête, tome 1: Le château de mille roses - Trif/Celestin



Résumé: Belle, jolie jeune fille, vit dans un hameau avec sa mère et ses deux petits frères espiègles. Lasse de cette vie rurale, elle rêve d’explorer le monde. Un rêve qui va l’amener à découvrir l’amour de la manière la plus étrange qui soit.






Mon avis:
Cher(e) lecteur / lectrice,

     Je n'ai pas pour habitude de lire beaucoup de BD. C'est un genre qui m’intéresse mais vers lequel je ne me dirige pas spontanément. J'aime bien en lire quelques unes de temps en temps mais j'avoue que le temps de lecture d'une BD ne m'incite pas à me diriger vers ce genre. Néanmoins, grâce à Babelio et à ses masses critiques j'ai pu découvrir La Belle et la Bête de Tif et Celestin.

Le genre
     Tout d'abord, il faut savoir qu'il s'agit d'une BD érotique. Vous êtes maintenant prévenu, ce n'est pas à mettre dans toutes les mains. J'avais déjà essayé une fois le roman érotique et autant vous dire que ça n'avait pas été une réussite et que j'avais abandonné ma lecture. J'avais trouvé ça sans intérêt, et très répétitif. Du coup, je m'étais ennuyée. Ici, ça n'a pas été le cas. Le format BD rend peut-être l'histoire plus dynamique mais dans tout les cas, je n'y ai pas trouvé de longueurs. De plus, il faut avouer que le scénario est beaucoup moins redondant que ma précédente expérience dans ce genre là.

La Bête
     Ce qui m'a incitée à choisir cette BD c'est le fait qu'il s'agisse d'une réécriture de la Belle et la Bête. Evidemment, on y retrouve les grandes lignes de l'histoire que l'on connait tous au moins grâce à Disney (la Belle, la Bête, la malédiction et le château perdu au milieu de nul part) mais les auteurs ont exploité et approfondi certains éléments du conte. Selon moi, la meilleure réussite dans ce détournement c'est le personnage de la Bête. Comme tout le monde le sait, au départ la Bête est un homme imbu de sa personne et qui est loin d'être généreux. Les auteurs ont rajouté une dimension supplémentaire au personnage qui le rend véritablement haïssable. Pour le coup, il mérite vraiment sa malédiction et ça rend l'histoire plus crédible.

La Belle
      En revanche, j'ai été déçue par le personnage de la Belle que j'ai trouvé niaise. Il y a clairement 2 ou 3 épisodes dans l'histoire qui me font m'interroger sur son intelligence. 
     Dans le premier cas, on peut lui pardonner. Effectivement, même si elle se rend compte qu'elle est dans une situation périlleuse qui va certainement très mal finir pour elle, on peut lui trouver des excuses pour sa passivité mais pour le reste... 
     Dans le deuxième cas, notre Belle va se mettre à pleurer à chaude larme car elle est extrêmement pudique et ça la gêne qu'ils soient tous les deux nus. Jusque là pas de problème, c'est complètement acceptable. Par contre, le lendemain, la Bête se ramène avec un pantalon pour lui et une chemise pour elle et là, ça va beaucoup mieux alors qu'elle a clairement les fesses à l'air durant tout le reste du récit. Je trouve cette situation peut crédible par rapport à sa réaction précédente. 
      Dans la dernière situation, la Bête révèle à notre héroïne une partie de son passé. En gros, l'événement à l'origine de sa malédiction. Elle va être extrêmement choquée par son récit. Ce qui est tout à fait normal car il y a de quoi. Mais le lendemain, elle se réveille et tout est parfait comme dans le meilleur des mondes. Avec un peu de temps, j'aurai compris mais du jour au lendemain...j'ai du mal à la concevoir.
    Au final, j'ai trouvé que ses réactions n'étaient pas en adéquation avec ses pensées et du coup, elle m'énerve et elle me fait lever les yeux au ciel. Le bon vieux cliché de la girouette. Ok j'ai compris qu'il s'agissait d'une BD érotique et que plus les personnages sont nus mieux c'est mais est-ce qu'il est nécessaire que le personnage féminin passe pour l'écervelée de service ?

     En conclusion, je ne suis pas complètement convaincue par cette BD. Les dessins et les couleurs sont sublimes, le scénario est intéressant tout comme le personnage de la Bête mais la Belle me gêne beaucoup. J'ai l'impression que le côté érotique déprécie l'histoire et que finalement, ils font des entorses au bon sens et à la logique des personnages pour être en accord avec le genre choisi pour cette BD. Si un jour, j'ai l'occasion de lire le tome 2 je le ferai certainement car j'ai l'impression que mon avis définitif dépendra de la suite donnée à cette histoire mais pour l'instant je reste mitigée vis à vis de cette lecture.

Muxu,
Marion.
PS: 
-Lire les contes à l'origine de la Belle et la Bête.
-Lire d'autres réécritures de contes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire