Northanger Abbey - Jane Austen

Résumé:
Une jeune provinciale de bonne famille est envoyée à Bath, prendre les eaux, pour faire son apprentissage du monde et des intermittences du coeur. L'héroïne se retrouve égarée au milieu de conjonctures qui la rabaissent aux yeux du lecteur. En toute occasion, elle se comporte en référence à son livre de chevet, "Les mystères d'Udolphe" de Mrs Radcliffe.

Mon avis:
          Lorsque j'ai voulu découvrir Jane Austen, je me suis lancée dans la lecture d'Orgueil et Préjugés. C'était LE livre de l'autrice que j'avais le plus envie de découvrir après avoir visionner à de nombreuses reprises l'adaptation avec Keira Knightley. Finalement, j'ai été déçue. Peut-être que le film était trop présent dans mon esprit ou peut-être que j'en attendais trop. Aujourd'hui, je n'ai plus aucun souvenir de ma lecture et plus j'y pense, plus j'ai envie de le relire un jour afin de voir si mon opinion a changé ou pas.
Malgré cette déconvenue qui m'a refroidie, j'accumulais les oeuvres de Jane Austen dans ma bibliothèque sans jamais les lire. Northanger Abbey était le titre qui m'attirait le plus mais un des rares qui ne se trouvait pas dans ma PAL. Ainsi, pour remettre les pieds à l'étrier et ne pas rester sur un échec, j'ai lu Lady Susan qui m'a réconciliée avec l'autrice. Cette anti-héroine était fantastique.
Un an après, j'ai enfin trouvé cette parodie du roman gothique qui m'attirait tant. Northanger Abbey s'est lu en un jour.

          J'ai bien conscience que ce titre n'est pas le plus encensé de Jane Austen mais personnellement, je l'ai trouvé très drôle et rafraîchissant. A première vue nous pouvons lui trouver de nombreux défauts mais ceux-ci sont voulus par l'autrice qui en est consciente et qui joue avec dans le but de critiquer la société dans laquelle elle vit. L'humour et l'esprit de Jane Austen sont omniprésents.

          L'héroïne de l'histoire est un personnage qui aurait pu être rapidement insupportable si l'autrice l'avait prise au sérieux. Heureusement pour nous ce n'est pas le cas. Catherine est une jeune fille qui a été très protégée dans son enfance car lorsqu'on la rencontre elle se montre extrêmement naïve, à tel point qu'elle frise le ridicule. Et même si je savais qu'elle allait se trouver en difficulté et que tôt ou tard elle allait se faire escroquer, sa façon de voir le monde et son honnêteté en font un personnage attachant. On voit venir les conséquences de ses actes à l'avance et on aimerait lui épargner certaines souffrances mais finalement c'est aussi pour le personnage un parcours initiatique qui lui permet de grandir. L'autrice met en avant les imperfections de son personnage pour s'amuser à ses dépends. Ce qui est à l'origine de situations absurdes et cocasses.  

         De plus, ce personnage est l'occasion pour Jane Austen de critiquer la "bonne société " de son époque et de mettre en avant son côté féministe. Catherine ne correspond pas tellement à ce qui est attendu d'une jeune fille de son époque. Elle n'est pas excessivement belle, elle est jeune mais plutôt quelconque. Elle n'a pas une foule d'admirateurs à ses pieds. Les études ne sont pas tellement son truc. Elle, ce qu'elle aime ce sont les romans, les promenades et les "jeux de garçons".
Les remarques du narrateur complètent la critique. Souvent il va donner son opinion sur tel ou tel sujet. Il y a beaucoup d'ironie dans le récit et c'est vraiment très marrant. Par exemple, à un moment de l'histoire, j'ai beaucoup ri quand le texte explique que l'héroïne n'a pas conscience de l'avantage qu'elle a d'être ignorante. En effet, elle va pouvoir séduire l'élu de son cœur par sa bêtise puisque les homme adorent pérorer sur ce qu'ils savent et il en aura donc l'occasion avec elle.

          Avec Northanger Abbey ce sera également l'occasion pour Jane Austen de défendre les romans. A priori, ceux-ci sont très prisés mais personne n'assume d'en lire ou d'en écrire. Elle critique fortement les hypocrites qui voient dans le roman un plaisir coupable qu'il faut coûte que coûte discréditer en société. Elle, au contraire, par le biais de son héroïne crie haut et fort sa passion pour la lecture.

       J'ai découvert un livre bourré d'humour mais pas que. L'autrice aborde des sujets sérieux à travers un personnage qui ne l'est pas vraiment. J'ai adoré ce moment de lecture très détente et bienvenu.

Muxu,
Marion

PS: Pour faire durer le plaisir...
-Voir l'adaptation de Northanger Abbey
-Piocher dans la bibliographie de Jane Austen.
-Lire les mystères d'Udolphe de Ann Radcliff

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire